Catégories
Entreprise

Compétences en communication pour réussir en milieu de travail

La capacité de communiquer efficacement avec les supérieurs, les collègues et le personnel est essentielle, quel que soit le secteur dans lequel vous travaillez. Les travailleurs à l’ère numérique doivent savoir comment transmettre et recevoir efficacement les messages en personne ainsi que par téléphone, e-mail et médias sociaux .

Ces compétences en communication vous aideront à être embauché, à obtenir des promotions foncières et à réussir tout au long de votre carrière.

Top 10 des compétences en communication

Vous voulez vous démarquer de la concurrence? Ce sont quelques-unes des meilleures compétences en communication que les recruteurs et les gestionnaires d’embauche veulent voir dans votre CV et votre lettre de motivation . Mettez en évidence ces compétences et démontrez-les lors des entretiens d’embauche , et vous ferez une première impression solide. Continuez à développer ces compétences une fois que vous êtes embauché, et vous impressionnerez votre patron, vos coéquipiers et vos clients.

1. Écoute

Être un bon auditeur est l’une des meilleures façons d’être un bon communicateur. Personne n’aime communiquer avec quelqu’un qui ne se soucie que de mettre ses deux cents et ne prend pas le temps d’écouter l’autre personne. Si vous n’êtes pas un bon auditeur, il sera difficile de comprendre ce qu’on vous demande de faire.

Prenez le temps de pratiquer l’écoute active . L’écoute active implique de prêter une attention particulière à ce que l’autre personne dit, de poser des questions de clarification et de reformuler ce que la personne dit pour assurer sa compréhension («Donc, ce que vous dites est…»). Grâce à une écoute active, vous pouvez mieux comprendre ce que l’autre personne essaie de dire et pouvez réagir de manière appropriée.

2. Communication non verbale

Le langage corporel , le contact visuel, les gestes des mains et le ton de la voix colorent tous le message que vous essayez de transmettre. Une position détendue et ouverte (bras ouverts, jambes détendues) et un ton amical vous feront paraître accessible et encouragera les autres à parler ouvertement avec vous.

Le contact visuel est également important; vous voulez regarder la personne dans les yeux pour montrer que vous vous concentrez sur elle et sur la conversation. (Cependant, assurez-vous de ne pas regarder la personne, ce qui peut la mettre mal à l’aise.)

Faites également attention aux signaux non verbaux des autres pendant que vous parlez. Souvent, les signaux non verbaux expriment ce que ressent réellement une personne. Par exemple, si la personne ne vous regarde pas dans les yeux, elle peut être mal à l’aise ou cacher la vérité.

3. Clarté et concision

Une bonne communication verbale signifie dire juste assez – ne parlez pas trop ou trop peu. Essayez de transmettre votre message en aussi peu de mots que possible. Dites ce que vous voulez clairement et directement, que vous parliez à quelqu’un en personne, au téléphone ou par e-mail. Si vous divaguez, votre auditeur vous mettra hors tension ou ne sera pas sûr de ce que vous voulez exactement.

Réfléchissez à ce que vous voulez dire avant de le dire. Cela vous aidera à éviter de parler excessivement ou de confondre votre public.

4. Convivialité

Par un ton amical, une question personnelle ou simplement un sourire, vous encouragerez vos collègues à s’engager dans une communication ouverte et honnête avec vous. Il est important d’ être poli dans toutes vos communications en milieu de travail . Ceci est important à la fois en face à face et en communication écrite. Lorsque vous le pouvez, personnalisez vos e-mails à des collègues et / ou des employés – un bref « J’espère que vous avez tous passé un bon week-end » au début d’un e-mail peut personnaliser un message et rendre le destinataire plus apprécié.

5. Confiance

Il est important d’avoir confiance en vos interactions avec les autres. La confiance montre à vos collègues que vous croyez en ce que vous dites et que vous suivrez. Exsuder la confiance peut être aussi simple que d’établir un contact visuel ou d’utiliser un ton ferme mais amical . Évitez de faire des déclarations sonner comme des questions. Bien sûr, faites attention à ne pas paraître arrogant ou agressif. Assurez-vous d’être toujours à l’écoute et d’empathie avec l’autre personne.

6. Empathie

L’utilisation de phrases aussi simples que «je comprends d’où vous venez» montre que vous avez écouté l’autre personne et respecté ses opinions. L’écoute active peut vous aider à syntoniser ce que votre partenaire de conversation pense et ressent, ce qui, à son tour, facilitera l’affichage de l’empathie.

Même lorsque vous n’êtes pas d’accord avec un employeur, un collègue ou un employé, il est important pour vous de comprendre et de respecter leur point de vue.

7. Ouverture d’esprit

Un bon communicateur doit entrer dans une conversation avec un esprit flexible et ouvert. Soyez ouvert à l’écoute et à la compréhension du point de vue de l’autre personne, plutôt que de simplement faire passer votre message. En étant prêt à entamer un dialogue, même avec des personnes avec lesquelles vous n’êtes pas d’accord, vous pourrez avoir des conversations plus honnêtes et productives.

8. Respect

Les gens seront plus ouverts à communiquer avec vous si vous leur témoignez du respect et de leurs idées. Des actions simples comme utiliser le nom d’une personne, établir un contact visuel et écouter activement quand une personne parle la feront se sentir appréciée. Au téléphone, évitez les distractions et restez concentré sur la conversation.

Transmettez le respect par e-mail en prenant le temps de modifier votre message . Si vous envoyez un e-mail mal rédigé et déroutant, le destinataire pensera que vous ne la respectez pas suffisamment pour réfléchir à votre communication avec elle.

9. Commentaires

Être capable de donner et de recevoir des commentaires de manière appropriée est une compétence de communication importante. Les gestionnaires et les superviseurs doivent continuellement chercher des moyens de fournir aux employés des commentaires constructifs, que ce soit par e-mail, appels téléphoniques ou mises à jour hebdomadaires de l’état.

Donner de la rétroaction implique également de faire l’éloge – quelque chose d’aussi simple que de dire «bon travail» ou «merci d’avoir pris soin de cela» à un employé peut augmenter considérablement la motivation.

De même, vous devriez pouvoir accepter et même encourager les commentaires des autres. Écoutez les commentaires qui vous sont fournis, posez des questions de clarification si vous n’êtes pas sûr du problème et faites des efforts pour mettre en œuvre les commentaires.

10. Choisir le bon médium

Une compétence de communication importante consiste à savoir simplement quelle forme de communication utiliser. Par exemple, certaines conversations sérieuses (licenciements, démissions, changements de salaire, etc.) sont presque toujours mieux faites en personne.

Vous devriez également penser à la personne avec laquelle vous souhaitez parler, si elle est très occupée (comme votre patron, par exemple), vous voudrez peut-être transmettre votre message par courrier électronique . Les gens apprécieront vos moyens de communication réfléchis et seront plus susceptibles de vous répondre positivement.

Comment faire ressortir vos compétences

1. Faites correspondre vos compétences à l’emploi. Analyser le répertoire d’ emplois , en accordant une attention particulière aux durs et les compétences générales qui sont mises en évidence dans la description du poste. Ensuite, personnalisez votre CV et votre lettre de motivation en fonction de leurs besoins .

2. Familiarisez-vous avec d’autres compétences en demande. Les compétences générales telles que la communication peuvent ne pas obtenir un signe de tête direct dans une description de travail, mais elles sont toujours très recherchées par les gestionnaires d’embauche.

3. Utilisez les entretiens d’embauche à votre avantage. Les entretiens d’embauche sont l’occasion de montrer au responsable du recrutement que vous avez les compétences en communication verbale nécessaires pour réussir dans un emploi, plutôt que de simplement leur dire que vous le faites. Préparez-vous à votre entretien , entraînez-vous à l’avance et n’ayez pas peur de faire une pause avant de répondre à leurs questions – ou de demander des éclaircissements si vous en avez besoin. 

4. Ne vous arrêtez pas lorsque vous obtenez l’emploi. Vous voulez faire une impression durable sur vos collègues après votre embauche? Utilisez vos compétences en communication au travail. Qu’il s’agisse de participer à une réunion d’entreprise ou de parler avec un client, vous aurez de nombreuses occasions de montrer à quel point vous communiquez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *